Chiurgie des oreilles décollées - Dr Stéphane Bruneau
Le Docteur Stéphane Bruneau est chirurgien maxillo-facial, spécialisé dans la chirurgie esthétique et reconstructrice du visage, à Aix-en-Provence. Ce site d'information médicale est destiné au public qui souhaite en savoir plus sur la médecine et la chirurgie du visage. Il vous accompagnera tout au long de votre démarche, depuis votre prise de décision, ainsi qu’au cours de chaque étape de votre prise en charge.
chirurgie, esthétique, aix, Provence, visage, paupière, blépharoplastie, oculoplastie, nez, rhinoplastie, acide, hyalurtonique, toxine, botulique, botox, implant, dentaire, mâchoire, orthognathique, lifting
17015
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-17015,page-child,parent-pageid-17010,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-11.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.5,vc_responsive
 

Chiurgie des oreilles décollées

La chirurgie des oreilles décollées, ou otoplastie, vise à remodeler le pavillon de l’oreille lorsque celui ci est trop prohéminent, trop visible. Le but est de rétablir une harmonie en terme de taille et de symétrie, tout en conservant un aspect naturel qui s’intègre à la physionomie du visage.

Principe de l’otoplastie

Parfois héréditaires, souvent asymétriques, les oreilles décollées sont le fait d’un pavillon trop projeté, pas assez replié. Elles concernent environ 5% de la population.

 

Chez l’enfant, elles peuvent faire l’objet de remarques désobligeantes, de moqueries suceptibles d’entrainer des difficultés psychologiques, des conflits scolaires, voire des difficultés d’insertion. Le complexe se retrouve également chez l’adolescent et l’adulte.

 

Une correction chirurgicale peut être proposée à partir de l’âge de 7 ans, période charnière dans la vie sociale de l’enfant. Elle sera en revanche évitée pendant la puberté du fait d’un risque accrue de cicatrisation pathologique avec la forte imprégnation hormonale.

Avant l’otoplastie

Une consultation spécialisée permet d’évaluer le type d’anomalie des cartilages et de réaliser un bilan photographique. Les modalités de l’intervention et les rares complications potentielles sont explicitées. Chez l’enfant, le recueil du consentement parental pour opérer est indispensable, mais l’évaluation de sa motivation est primordiale avant d’envisager une intervention.

 

Une coupe de cheveux courte ou une coiffure dégageant les oreilles (queue de cheval) seront à prévoir pour le jour de l’intervention.

Déroulement de l’opération chirurgicale

L’otoplastie peut être réalisée sous anesthésie locale ou générale dans le cadre d’une journée d’hospitalisation ambulatoire (entrée à la clinique le matin et sortie le jour même). L’intervention dure en moyenne 1 heure.

 

La cicatrice est dissimulée en arrière du pavillon de l’oreille, associée à une mini-incision au creux d’un repli. Le cartilage de l’oreille est modelé jusqu’à la forme souhaitée, maintenues par des points de suture profonds.

 

La cicatrice est refermée par des points de suture non-résorbables. Un pansement type « bandeau » est appliqué.

Après l’otoplastie

Une période de 10 jours de repos est recommandée après l’intervention.

 

C’est la période pendant laquelle le pansement type « bandeau » est conservé. Celui-ci est révisé dès le lendemain de l’intervention pour s’assurer de l’absence de complication précoce, puis tous les 3 jours pendant 10 jours. Les points de suture seront enlevés au 10ème jour. Un bandeau de compression devra ensuite être porté la nuit pendant encore 3 semaines.

 

La douleur post-opératoire est habituellement modérée, bien calmée par les traitements antalgiques prescrits.

Un gonflement (oedeme) des oreilles ainsi que des « bleus » (ecchymoses) peuvent être retrouvés. Ils font partie des suites normales attendues et disparaissent spontanément après 15 jours environ.

 

La reprise de l’école ou du travail est possible après 10 jours. Les sports de contact seront évités pendant 3 mois.

 

Le résultat définitif est déjà bien visible après 1 mois, mais ne sera jugé qu’après 3 à 6 mois, delai nécessaire pour retrouver une bonne souplesse des tissus.

 

Des consultations de contrôle systématiques sont prévues à 1 jours, 10 jours, 1 mois, 3 mois et 6 mois. Elles permettent de s’assurer du bon déroulement de la cicatrisation, de l’absence de complication. Dans certains cas, une retouche peut être nécessaire en cas de légère imperfection ou de récidive partielle.

Existe-t-il des risques ?

L’otoplastie soit une intervention courante et sûre, qui n’entraine dans l’immense majorité des cas aucun problème. Toutefois, elle reste une intervention chirurgicale qui implique à ce titre une part exceptionnelle de risques et d’aléa.

 

On pourra dans de rares cas retrouver un hématome, une infection, une récidive de la déformation du pavillon nécessitant une révision chirurgicale, ou encore une cicatrisation pathologique (type cicatrice hypertrophique ou chéloïde).

Sans surestimer ces risques, le patient ainsi que les parents doivent en être informés avant de prendre la décision d’une opération.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter la fiche d’information de la Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique en cliquant ici

Cette fiche d’information ne remplace pas une consultation médicale.
N’hésitez pas à poser toutes vos questions directement à votre chirurgien.