Exérèse d'une lésion du visage - Dr Stéphane Bruneau
Le Docteur Stéphane Bruneau est chirurgien maxillo-facial, spécialisé dans la chirurgie esthétique et reconstructrice du visage, à Aix-en-Provence. Ce site d'information médicale est destiné au public qui souhaite en savoir plus sur la médecine et la chirurgie du visage. Il vous accompagnera tout au long de votre démarche, depuis votre prise de décision, ainsi qu’au cours de chaque étape de votre prise en charge.
chirurgie, esthétique, aix, Provence, visage, paupière, blépharoplastie, oculoplastie, nez, rhinoplastie, acide, hyalurtonique, toxine, botulique, botox, implant, dentaire, mâchoire, orthognathique, lifting
16852
page-template,page-template-full_width,page-template-full_width-php,page,page-id-16852,page-child,parent-pageid-16847,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-11.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.5,vc_responsive
 

Exérèse d’une lésion du visage

Quel produit

L'exérèse d'une lésion est le geste chirurgical qui vise à la retirer pour permettre l'analyse. Au niveau du visage, elle est réalisé par un chirurgien spécialiste qui saura proposer la technique la plus adaptée pour obtenir un résultat cosmétique optimal.

Principe d’exérèse d’une lésion de la peau

Une exérèse de lésion de la peau au niveau du visage est indiquée dans plusieurs situations.

 

Pour une lésion d’allure bénigne, elle sera proposée (en l’absence de traitement médical efficace) en cas de gêne, qu’elle soit liée à un frottement ou une irritation, ou encore une gêne d’ordre esthétique. Elle sera également conseillé en préventif pour une lésion ayant un potentiel connu de transformation.

 

Pour une lésion d’allure douteuse, l’exérèse suivie de l’analyse au microscope permettra un diagnostic de certitude et une prise en charge adaptée. Elle pourra dans certains cas faire l’objet d’une biopsie préalable, c’est à dire l’analyse d’une petite partie de la lésion uniquement.

 

Enfin, pour une lésion d’allure maligne (ou cancer), l’exérèse est de rigueur, emportant non seulement la lésion visible, mais également une zone de peau autour de la lésion, appelée marge cardiologique. La taille de cette marge dépend du type de lésion. Encore une fois, l’analyse au microscope établira un diagnostic de certitude et permettra d’adapter la prise en charge.

Avant l’exérèse d’une lésion du visage

Une consultation spécialisée avec votre chirurgien est nécessaire pour examiner la lésion, sa localisation, son étendue, sa profondeur. En fonction de ces critères, le chirurgien vous proposera la solution la plus adaptée pour envisager à la fois la guérison de la lésion et un résultat esthétique optimal.

Déroulement de l’opération chirurgicale

Selon sa taille et sa localisation, l’exérèse d’une lésion du visage peut être réalisée sous anesthésie locale, ou sous anesthésie locale améliorée (en rajoutant une sédation légère), ou encore sous anesthésie générale. L’intervention a lieu au bloc opératoire dans des conditions strictes d’asepsie et d’hygiène.

 

Dans un premier temps, la lésion est retirée, en prenant en compte des marges de sécurité si nécessaire. Elle est alors envoyée pour être analysée au microscope afin d’obtenir un diagnostic de certitude.

Puis, en fonction de la taille et de la localisation, le chirurgien dispose de plusieurs options pour refermer le site : suture directe par rapprochement des berges, greffe de peau, plastie locale par lambeau. Dans certains cas, si la zone à fermer est trop importante et compromet le résultat esthétique et fonctionnel, il est possible de laisser “ouvert” et de recouvrir par des pansements adaptés pour faire cicatriser naturellement le site. On parle alors de “cicatrisation dirigée“.

Toutes ces modalités de fermeture et couverture sont expliquées en détails sur la page “modalités de fermeture” en cliquant ici.

Après l’exérèse d’une lésion du visage

La reprise de la vie sociale et professionnelle peut se faire rapidement au décours de l’intervention. Le maquillage peut être repris dès l’ablation des points de suture.

Les suites opératoires ne sont pas douloureuse. On retrouve un léger inconfort avec une sensation de tension au niveau de la cicatrice qui sera traité par un traitement adéquat.

On peut noter dans les premiers jours un léger gonflement (œdème), des bleus (ecchymose), ainsi qu’un suintement de sang ou de lymphe.  Des démangeaisons sont  fréquentes durant la phase de cicatrisation.

 

Les fils de suture sont retirés après environ 1 semaine.

Des massages de la cicatrice seront introduits rapidement dès la 3ème semaine pour en améliorer l’aspect et la souplesse.
L’exposition au soleil est à éviter et une protection solaire efficace sera de rigueur. Les gestes et conseils concernant votre cicatrices sont détailléssur la page “ma cicatrice” en cliquant ici.

 

Les résultats de l’analyse anatomopathologique au microscope vous sont remis après quelques semaines. En fonction du type de la lésion et de la taille effective des marges de sécurité, il arrive parfois qu’une reprise chirurgicale soit nécessaire pour enlever un éventuel reliquat de lésion, ou pour passer plus à distance de la lésion.

 

Dans tous les cas, des consultation de contrôle sont nécessaires 1 semaine après l’opération, puis à 1 mois, 3 mois et 6 mois. Elle permettent de s’assurer de l’absence de complication. Dans de rares cas, une retouche peut être nécessaire pour parfaire le résultat.

Existe-t-il des risques ?

Les complications sont exceptionnelles. Toutefois, tout acte médical si mince soit-il comporte une part de risque et d’aléa, et dont le patient doit être informé avant de prendre la décision d’une opération.

 

On peut retrouver un petit saignement voire un hématome, une infection, une nécrose de la peau, un défaut de prise de greffe, ou une anomalie de la cicatrisation, inesthétique ou pathologique (type cicatrice chéloïde). Enfin, les nerfs avoisinants une tumeur peuvent être lésés et conduire à des troubles localisés de la sensibilité (anesthésie, fourmillements…) ou de la motricité (paralysie faciale partielle). Ces troubles régressent rapidement en quelques semaines.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter la fiche d’information de la Société Française de Chirurgie Plastique Reconstructrice et Esthétique en cliquant ici

Cette fiche d’information ne remplace pas une consultation médicale.
N’hésitez pas à poser toutes vos questions directement à votre chirurgien.